Entrevue: Nicolas Francoeur

Post image for Entrevue: Nicolas Francoeur

by D&D MTL on June 21, 2013

Nicolas Francoeur est un artiste-concepteur dans le monde du jeux vidéo. Il est aussi l’instigateur de Cartier Général, un site qui montre l’histoire du Québec sous un nouveau jour. Nicolas a parlé à Chantal Fournier, contributrice à Drink & Draw Montréal.

—————————————-

D&D MTL: Pour commencer, peux-tu nous parler de ton éducation artistique?

Nicolas Francoeur: D’un point de vue strictement académique, j’ai fait une technique en graphisme au CÉGEP Ahuntsic, à Montréal. J’y ai découvert que je ne voulais pas bosser dans le graphisme, surtout pas dans la mise en page de documents corporatifs ! J’avais toutefois bien aimé mes cours de typographie et d’illustration, qui me servent encore aujourd’hui. C’est un peu par hasard durant mes études que j’ai découvert le concept art sur internet que j’ai décidé de m’y mettre sérieusement. J’ai donc participé à des forums internet, des concours, etc pour apprendre au mieux la technique. La majorité des connaissances qui me servent, je les ai apprises en dehors des bancs d’école.

D&D MTL: Tu travailles comme artiste-concepteur dans l’industrie du jeu vidéo depuis 2006. Peux-tu nous expliquer en quoi ça consiste?

Nicolas Francoeur: Le travail de concept artist consiste à mettre en images divers aspects d’un jeu vidéo. Je peux par exemple bosser sur des images pour établir une ambiance et une atmosphère sans trop mettre le focus sur les détails. Parfois, au contraire, il faut designer des concepts précis qui serviront aux modeleurs et animateurs dans le reste de la pipeline graphique. Il faut fournir plusieurs itérations de chaque idée et véritablement explorer chaque option visuelle… disons qu’on arrive rarement à la meilleure idée du premier coup.

D&D MTL: Nous sommes rencontrés sur un forum artistique américain, malheureusement, je ne connais pas vraiment d’équivalent québécois. As-tu des conseils pour les artistes du Québec qui souhaitent rencontrer d’autres artistes locaux?

Nicolas Francoeur: Les forums en ligne demeurent un bon moyen de connecter. Facebook est devenu aussi un incontournable et permet de facilement rencontrer des gens du coin. Fréquenter les activités Dr. Sketchy ou Drink and Draw permet aussi de rencontrer des artistes sympa, tout comme les ateliers de modèles vivants.


D&D MTL: Tu as un site, http://cartiergeneral.com/, rempli d’illustrations et d’informations sur l’histoire du Québec. Parles-nous des origines de Cartier Général?

Nicolas Francoeur: Tout a commencé il y a 2-3 ans, quand j’ai réalisé que je ne connaissais même pas la date de fondation du Québec. Je me suis trouvé un peu nul et j’ai donc entrepris de ré-apprendre notre histoire. Ça m’a immensément passionné et je me suis mit à faire quelques images en lien avec ça. J’ai constaté qu’il y avait un intérêt pour ce genre d’images et un vide à combler du côté de l’illustration historique avec une approche plus post-moderne et divertissante. J’ai donc contacté un studio pour m’aider à mettre sur pied le site web et j’ai entrepris de dédier pas mal tout mon temps libre à l’illustration historique du Québec. J’ai réalisé avec le temps qu’il était beaucoup plus motivant de dessiner pour une cause ou une mission plutôt que de simplement faire des belles images vides de sens.

D&D MTL: Quels sont tes objectifs pour le futur de Cartier Général?

Nicolas Francoeur: Honnêtement, je ne sais pas trop ce que l’avenir réservera à ce projet. J’aimerais pouvoir faire une exposition lorsque j’aurai abordé l’entièreté de notre histoire. J’ai récemment mit sur pieds une boutique et c’est quelque chose que j’aimerais pousser. Sinon je vise les 1000 ”j’aime” sur Facebook d’ici 1 an ou 2!


D&D MTL: Quel est ton personnage préféré de l’histoire du Québec?

Nicolas Francoeur: Je suis devenu un fan de Pierre Lemoyne d’Iberville, un formidable corsaire qui est aussi le premier héros véritablement québécois. Il était fort en gueule, il avait beaucoup de caractère et il a mené une armée de 2000 hommes. Les Anglais le craignait et rien ne lui résistait… un vrai dur de dur! Sinon j’adore aussi tout ce qui entoure les coureurs des bois. Ils sont de véritables aventuriers avec du front tout le tour de la tête.


D&D MTL: As-tu un conseil pour nos lecteurs qui aspirent à devenir illustrateur ou artiste-concepteur?

Nicolas Francoeur: Il faut beaucoup de motivation et de volonté. Il faut être coriace, ce n’est pas un boulot facile, surtout au début. Il faut savoir faire des choix et s’imposer une discipline. Il faut apprendre à dire non à ses potes qui veulent sortir et rester des soirées à dessiner. Il ne faut pas pour autant devenir un ermite anti-social : il est primordial de savoir travailler en équipe pour un concept artist. De plus, dans l’industrie des jeux vidéos, bien que le portfolio soit essentiel pour un boulot, les contacts jouent aussi pour beaucoup: Si vous êtes le meilleur mais que personne ne le sait, vous n’aurez pas de boulot. Il ne faut donc pas hésiter à tisser des liens avec des artistes de partout et apprendre d’eux!

D&D MTL: Pour terminer, où nos lecteurs peuvent-ils voir plus de tes oeuvres?

Nicolas Francoeur: On peut suivre mon projet Cartier Général sur facebook ou directement sur le site web. Sinon, il y a aussi mon site web portfolio ou même directement sur mon profil facebook: j’y met parfois des images un peu plus perso!

D&D MTL: J’ai demandé à Nicolas de nous suggérer son forum de discussion francophone favori et il recommande Café Salé comme étant le meilleur. Café Salé est un site français mais regroupe des francophones de partout dans le monde.

—————————————-

Chantal aime les tamanoirs, le swing et le gâteau à la citrouille. Depuis plus de 10 ans, elle a contribué à une multitude de jeux vidéos en tant qu’artiste et participé à plusieurs conventions. Pour voir ses illustrations et ses animations, vous pouvez visiter son portfolio ici: http://www.chantalfournier.com/

Previous post:

Next post:

Facebook